Para acceder a los documentos con el texto completo, por favor, siga el siguiente enlace: http://hdl.handle.net/2099.1/9118

Extraction des métaux lourds de boues issues d´une séparation granulométrique de cendres volantes d´incinérateur. Cas particulier du plomb
Bagó Pintó, Albert
Degrez, Marc
L’augmentation de la population des dernières années a fait que la mise en décharge est sursaturée [54]. Bien qu’une partie des déchets se recycle, il existe encore une grande quantité de déchets qui doivent être traités. Ce sont les déchets connus comme irrécupérables. C’est à ce niveau que l’incinération est devenue une bonne solution car ce processus permet de traiter les déchets, mais aussi de réduire leur volume. Par contre, ce processus produit des résidus qui doivent être traités (mâchefers (MIOM), cendres volantes et résidus provenant des traitements de fumées). L’objectif de ce projet est d’améliorer une nouvelle technique de décontamination des cendres volantes en utilisant une quantité minimale d’eau. Pour cela, nous avons envisagé deux recirculations d’eau lors du processus de décontamination. La première recirculation est réalisée après la séparation granulométrique qui sépare les particules supérieures et inférieures à 38μm. Cette recirculation vise à réutiliser une partie de la solution du lavage des particules supérieures comme solution lixiviante des lixiviations. Nous voulons essayer de déterminer les meilleures conditions (concentration de la solution et rapport L/S) afin de réaliser une extraction maximale de plomb pendant la lixiviation. D’autre part, nous avons essayé de recirculer le filtrat de la précipitation comme solution pour la séparation granulométrique. Nous voulons déterminer comment l’excès de réactif utilisé lors de la précipitation affecte cette séparation. Nous avons aussi évalué la viabilité du projet dans le cadre du secteur industriel. Les résultats des essais démontrent qu’il est possible de recirculer la solution utilisée lors le lavage des cendres volantes et le filtrat de la précipitation comme solutions lors la séparation granulométrique. Grâce aux recirculations nous pouvons réduire de 70% la consommation en eau « propre » du procédé. Cependant, d’autres expériences sont encore nécessaires afin d’optimiser ce processus. Les essais menés ici mettent aussi en évidence l’hétérogénéité qui existe entre les cendres volantes.
Àrees temàtiques de la UPC::Enginyeria química::Química del medi ambient
Factory and trade waste -- Incineration
Heavy metals
Separation (Technology)
Residus industrials -- Incineració
Metalls pesants
Separació (Tecnologia)
Granulometria
Cendres volants
info:eu-repo/semantics/bachelorThesis
Universitat Politècnica de Catalunya;
Université Libre Bruxelles
         

Mostrar el registro completo del ítem